Activités parlementaires

Pour indemniser les habitants des zones affectées par les incendies et les inondations :

M. El Yazidi appelle le gouvernement à mettre en œuvre la loi instituant un régime de couverture des conséquences d’événements catastrophiques

Il s’est interrogé sur les raisons de l’exclusion des oasis et des zones rurales et montagneuses d’un geste gouvernemental, aussi symbolique soit-il

Saliha Boujraf

M. Nabil El Yazidi, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, a appelé le gouvernement à mettre en œuvre la loi n° 110.14 instituant un régime de couverture des conséquences d’événements catastrophiques et à mobiliser les dotations du fonds créé en vertu de cette loi et qui ont été accumulées depuis sept ans pour réparer les dommages subis par les habitants des zones affectées par les incendies ou les inondations.

Commentant, au nom du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, la réponse du ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, M. Mohamed Sadiki, à une question sur le thème « Les feux de forêts dans certaines régions du Royaume », M. El Yazidi a appelé à réfléchir à la déclaration de l’état d’urgence climatique, suite aux fortes vagues de chaleur que connait le Royaume. Il a appelé à davantage d’efforts pour investir dans la fourniture et le renforcement des équipements logistiques liés à l’extinction des incendies et la mobilisation de des ressources humaines qualifiées, de manière proactive, tout en veillant à l’élaboration d’une stratégie nationale de gestion des risques de toutes natures au vu des changements climatiques actuels et futurs.

Par ailleurs, le conseiller parlementaire haraki a exprimé la solidarité inconditionnelle du Groupe Haraki avec les habitants des zones affectées par les incendies (Larache, Ouezzane, Chefchaouen, Tétouan et Taza), louant les efforts considérables déployés par les différentes autorités et forces publiques pour faire face à cette catastrophe naturelle avec un esprit patriotique sincère et exprimant sa gratitude et sa reconnaissance à la Haute Sollicitude Royale, traduite par les Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi au gouvernement pour allouer une aide aux zones sinistrées et à leurs habitants, d’un montant de 290 millions de DH.

M. El Yazidi a appelé le gouvernement, à cet égard, à faire prévaloir la bonne gouvernance et la rigueur dans le déploiement de cette aide, tout en ciblant les véritables personnes sinistrées afin que la répartition de cette aide, décidée par Hautes Instructions Royales, ne soit pas régie par d’autres calculs qui risqueraient de le vider de sa pertinence.

D’autre part, le conseiller parlementaire haraki a appelé le gouvernement à dévoiler rapidement les circonstances de cet incident catastrophique et à informer l’opinion publique nationale sur ses causes et l’ampleur des pertes qu’il a engendrées.

M. El Yazidi s’est également interrogé sur les raisons de de l’exclusion des oasis et zones rurales et montagneuses, qui ont à leur tour, pendant des années et jusqu’à aujourd’hui, la proie d’incendies et d’inondations, sans bénéficier du moindre soutien ni d’une attention gouvernementale aussi symbolique soit-elle.

Il est à rappeler qu’en application des Hautes Instructions Royales, le Chef du gouvernement avait présidé, vendredi dernier, la cérémonie de signature d’une convention-cadre visant à mettre en œuvre une série de mesures urgentes pour atténuer l’impact des incendies sur l’activité agricole et les forêts et soutenir la population sinistrée, doté d’un budget de 290 millions de DH.

Cette convention-cadre prévoit la prise de diverses mesures à court et moyen termes afin de soutenir la population dans la réhabilitation et la restauration des maisons affectées qui ont été recensées par les autorités publiques, réaliser des opérations de reboisement dans les forêts détruites par les incendies et revitaliser les arbres fruitiers affectées via le reboisement d’environ 9.330 Ha.

Cette convention-cadre couvre également le renforcement des nouveaux moyens de prévention et de lutte contre les incendies, l’atténuation des effets néfastes des incendies sur les éleveurs et les apiculteurs dans les zones sinistrées, la mise en œuvre de projets de développement économique intégrés dans ces zones et la création de 1.000 opportunités d’emplois supplémentaires dans la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma au profit des personnes affectées et des membres de leurs familles en travaillant dans le cadre du programme « Awrach ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page