Activités parlementaires

M. Ouzzine appelle le gouvernement à supprimer le test « PCR » pour les touristes et les Marocains du monde qui disposent d’un passeport vaccinal

Saliha Boujraf

M. Mohamed Ouzzine, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants, a appelé le gouvernement à supprimer l’exigence d’un test négatif du Coronavirus « PCR » pour accéder au territoire national.

Dans ce sens, M. Ouzzine a affirmé que « malgré la réouverture par le Maroc de ses frontières, les flux des touristes étrangers vers le Royaume, ainsi que des Marocains résidant à l’étranger, ne se sont pas encore rétablis, en raison de la poursuite de l’édiction par le gouvernement de conditions pour les personnes qui souhaiteraient accéder au territoire national, notamment la production d’un test négatif du Coronavirus et ce, en dépit du fait qu’elles disposent d’un passeport vaccinal ».

Dans une question écrite adressée au Chef du gouvernement, le député parlementaire haraki a souligné que le maintien de l’obligation d’effectuer ce test affecte négativement la reprise des flux touristiques en provenance de l’étranger au moment où d’autres pays concurrents dans le secteur touristique ont supprimé toutes les mesures préventives du Coronavirus, ce qui fait que notre pays demeure l’exception dans un voisinage régional marqué par une rude concurrence en matière d’attractivité touristique à travers l’adoption de mesures flexibles durant la phase de reprise post-pandémie.

M. Ouzzine a également indiqué que les réclamations des familles marocaines vivant à l’étranger concernant les frais du test PCR, qui peuvent les empêcher de voyager, d’autant plus que le prix de ce test pourrait être, dans certains cas, supérieur au prix du billet, puisque le prix de ce test dépasserait paradoxalement les 80 euros par personne dans les laboratoires des pays de résidence.

M. Ouzzine a également précisé que certaines compagnies aériennes ont annoncé la réduction des prix des billets d’avion et présenté des offres coïncidant avec les vacances saisonnières, mais les tests PCR demeurent un obstacle, ce qui nécessite désormais de procéder à la suppression du test « PCR » comme condition préalable pour accéder au territoire national, surtout après la baisse significative des indicateurs d’infection par le Coronavirus et l’enregistrement d’un grand nombre d’entre eux ayant bénéficié d’une vaccination complète.

Après avoir rappelé que de nombreux ministres concernés ont refusé d’annoncer une décision claire concernant la levée de cette condition restrictive de l’accès à notre pays, y compris la déclaration du ministre des Transports lors de la séance des questions orales du 25 avril 2022 qui a confirmé que cette décision ne relève pas de sa compétence, M. Ouzzine s’est interrogé sur les dispositions et les mesures que le gouvernement compte prendre afin d’accélérer la suppression de la condition du test « PCR » pour accéder au territoire national dans les plus brefs délais.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page