Activités du partiActualités

Des dirigeants du Mouvement Populaire soulignent la nécessité d’avoir une jeunesse audacieuse et capable de militer aux côtés des personnes souffrant de la flambée des prix élevés et des fausses promesses du gouvernement

Saliha Boujraf

Des dirigeants du parti du Mouvement Populaire ont exhorté les jeunes harakis à adhérer de manière sérieuse et responsable à toutes les initiatives de jeunesse qui font prévaloir l’intérêt suprême de la nation et du parti, soulignant la nécessité de garantir un débat plus large et plus utile autour des questions sociétales et ce, en parfaite harmonie avec le discours du Secrétaire général du parti.

Au cours de la réunion ordinaire du Conseil national de l’Organisation de la Jeunesse Harakie, qui s’est tenue samedi dernier à Rabat sous le thème « Une jeunesse attachée au Maroc des institutions », les intervenants ont souligné la nécessité, durant l’étape actuelle, d’avoir une jeunesse audacieuse et capable de s’engager dans toutes les formes de militantisme et de se tenir aux côtés des classes sociales qui souffrent de la pauvreté, de la vulnérabilité, du chômage et de l’absence des équipements nécessaires, notamment dans le monde rural, tout en contribuant à la présentation des observations et des suggestions qui attirent l’attention du gouvernement pour qu’il se rétracte sur ses décisions irréfléchies et cesse de faire fausses promesses.

A cet égard, M. Adil Chtioui, M. Saïd Ben Maânan, M. Ayoub Lyoussi et Mme Nouzha Bouchareb (membres du Bureau politique du parti), M. Ismail Talhiq, président du Conseil national de l’Organisation de la Jeunesse Harakie, et M. Hamid Khalifi, président de l’Organisation des Ingénieurs Harakis, ont tous salué les positions courageuses prises par le parti du Mouvement Populaire en temps opportun et exprimé leur fierté de la voie politique avancée et noble empruntée par le parti grâce à une nouvelle direction dirigée par le Secrétaire général du Mouvement Populaire, M. Mohamed Ouzzine.

M. Chtoui souligne la nécessité d’avoir une jeunesse sur laquelle on peut compter

Pour sa part, M. Adil Chtioui, chargé par le Bureau politique du parti du Mouvement Populaire de superviser les préparatifs du 4ème Congrès national de la Jeunesse Harakie, a souligné la nécessité d’avoir une jeunesse sur laquelle le parti peut compter actuellement et à l’avenir.

M. Chtioui, qui a rappelé l’époque où il était un membre actif de la Jeunesse Harakie en 2008, a affirmé que les jeunes sont la base du progrès et de la prospérité et que la marche est encore longue, soulignant que « notre positionnement aujourd’hui dans l’opposition, requiert de nous d’avoir une jeunesse forte ».

M. Chtioui considéré que la catégorie des jeunes est la dynamo de toute organisation et son principal moteur pour réaliser un développement inclusif et durable.

M. Ben Maânan: Le Mouvement Populaire a opté pour une opposition constructive plutôt que d’enflammer l’opinion publique

Pour sa part, M. Saïd Ben Maânan, le directeur du siège central du parti du Mouvement Populaire, a affirmé que « la Jeunesse Harakie constitue pour moi une grande chose. Certes, c’est une organisation parallèle du parti à l’instar d’autres organisations. Mais, la Jeunesse Harakie est une pépinière pour la formation et l’encadrement des jeunes ».

Ce membre du Bureau politique du parti a réaffirmé sa disposition à appuyer et soutenir les jeunes harakis, soulignant que le parti a besoin de jeunes qui répondent aux exigences de l’étape actuelle et affirmant que c’est une bonne coïncidence que la tenue du prochain Congrès national de la Jeunesse Harakie intervienne alors que le parti est dans l’opposition, ce qui favorisera davantage l’expression libre des exigences de l’étape.

Par ailleurs, M. Ben Maânan a fait remarquer que le parti du Mouvement Populaire, qui a opté pour une opposition constructive, n’agite pas l’opinion publique, soulignant que ceux qui le font sont ceux qui aggravent les conditions sociales des citoyens et des citoyennes à cause de la flambée des prix.

M. Lyoussi énumère plusieurs rétractations

A son tour, M. Ayoub Lyoussi, coordinateur général de la Jeunesse Harakie, a fait état d’une série de rétractions par rapport aux acquis durant le mandat du « gouvernement Akhannouch», affirmant que « le gouvernement a plafonné l’âge d’accès à la profession d’enseignant et a aggravé la situation des diplômés âgés de plus de 30 ans ».

M. Lyoussi a également évoqué la suppression des noyaux universitaires dont la création a été décidée durant le mandat du gouvernement précédent en partenariat avec les collectivités territoriales, et a suscité la désillusion et le mécontentement de nombreux élèves et étudiants, et avec eux leurs familles, dans plusieurs provinces du Royaume.

M. Lyoussi a également critiqué le programme “Awrach”, relevant que des rapports officiels ont confirmé son échec et affirmant que l’échec du gouvernement à créer des emplois permanents a poussé de nombreux jeunes à choisir la voie de l’immigration via les embarcations de la mort. Il a également critiqué le retard accusé par le gouvernement dans la mise en place du passeport jeunesse.

Mme Bouchareb appelle à la mise en œuvre de la vision nouvelle et renouvelée du Secrétaire général du parti

Dans le même contexte, Mme Nouzha Bouchareb, présidente de l’Organisation des Femmes Harakies, a souligné l’importance de cet événement qui s’inscrit dans le contexte de la nouvelle dynamique dans laquelle s’est engagé le parti du Mouvement Populaire depuis son 14ème congrès national.

Mme Bouchareb a noté que l’échéance du 4ème Congrès national de la Jeunesse Harakie sera l’occasion de réaffirmer l’adhésion des organisations parallèles et des alliances professionnelles à la mise en œuvre de la vision nouvelle et renouvelée du Secrétaire général du parti, basée sur le renouveau du discours politique et l’audace dans l’expression des positions, tout en étant à l’écoute du pouls de la société et en interagissant avec ses revendications et aspirations, affirmant « nous sommes présents et nous travaillons. Nos positions sont constantes et audacieuses, et notre opposition est constructive ».

Mme Bouchareb n’a pas manqué d’appeler les jeunes harakis à unifier les rangs et à veiller à la convergence des initiatives des organisations et des alliances parallèles opérant sous l’égide du Mouvement Populaire, tout en œuvrant à recouvrer la confiance dans l’action politique.

M. Khalifi : Insuffler une nouvelle dynamique à l’action politique

D’autre part, M. Hamid Khalifi, président de l’Organisation des Ingénieurs Harakis, a affirmant que l’échéance est cruciale pour restructurer et insuffler une nouvelle dynamique à l’action politique, ainsi que pour œuvrer à apporter du sang neuf dans les organisations parallèles.

M. Khlifi a exprimé l’espoir de consolider les relations entre les deux organisations de jeunesse (Jeunesse Harakie et Ingénieurs Harakis) à travers l’intensification des rencontres bilatérales et le renforcement de l’action conjointe, notamment en ce qui concerne le rôle des jeunes au vu des questions d’actualité et urgentes qui préoccupent les citoyens et les citoyennes.

M. Talhiq : Nous affronterons tous les adversaires

Par ailleurs, M. Ismail Talhiq, président du Conseil national de l’Organisation de la Jeunesse harakie, a affirmé que l’Organisation, alors qu’elle s’apprête à tenir son 4ème Congrès national, a connu une profonde transformation au niveau de ses structures organisationnelles et de ses performances et a renforcé ses activités sur la scène politique de la jeunesse.

M. Talhiq a ajouté que la Jeunesse Harakie est toujours sur la bonne voie à travers le déploiement de programmes d’encadrement et de formation visant à ancrer les idées imprégnées de la souveraineté de la patrie et de ses sacralités, à défendre l’intégrité territoriale de la patrie, en particulier les Provinces du Sud, et à promouvoir les principes de tolérance, de solidarité et les valeurs cardinales qui sont à même de faire faces aux idées obscurantistes et aux discours du désespoir et de la haine.

Le président du parlement de l’Organisation de la Jeunesse Harakie a exprimé l’honneur d’appartenir au parti du Mouvement Populaire, qui est le parti des hommes de la Résistance et de l’Armée de Libération et qui a contribué à l’instauration du pluralisme et des libertés. Il a souligné que cette histoire glorieuse nous interpelle pour être à la hauteur des aspirations de la direction du parti pour porter le flambeau de la réussite, tel que l’ont fait toujours ceux qui ont consenti de précieux sacrifices.

M. Talhiq a poursuivi « malgré les contraintes, les obstacles et les problèmes, nous sommes déterminés à servir les intérêts de notre parti et à travers lui cette chère patrie (..) Avec la même détermination, volonté et abnégation, nous nous dirigerons vers le 4ème Congrès national de la Jeunesse Harakie, la main dans la main, dans le but de faire de cette échéance historique une réussite ».

M. Talhiq a affirmé que « cette échéance sera forcément une épreuve loin d’être aisée pour prouver notre compétence et notre capacité à porter le flambeau de nos pères et grands-pères, et pour confirmer notre attachement fort à ce parti. Nous continuerons à défendre ses principes cardinaux, tout comme nous affronterons tous les adversaires politiques qui voudraient nous coller des qualificatifs que nous ne retrouvons, en fait, que dans leurs organisations ».

Il est à noter que cette réunion du Conseil national de l’Organisation de la Jeunesse harakie a été marquée par l’élection de M. Ismail Talhiq comme président du Comité préparatoire 4ème Congrès national de l’Organisation de la Jeunesse Harakie, dont la date sera fixée ultérieurement.

Au cours de la même réunion, il a été procédé à l’élection de M. Ayoub Belâalia comme vice-président du Comité préparatoire, de M. Mahtat Bahloul comme rapporteur du Comité préparatoire, et de M. Hamdi Moufadel son adjoint.

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page