Drissi critique la faiblesse du budget alloué à la culture et souligne la souffrance de milliers de travailleurs au Hollywood de l’Afrique
El Ferdaous présente les mesures prises par son ministère pour atténuer les effets du Coronavirus sur le secteur

SalihaBoujraf

Abderrahman Drissi, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, a critiqué la faiblesse du budget alloué au Département de la Culture, affirmant que « ce budget ne dépasse pas 930 millions de DHau titre de l’année 2021 et ne représente que 0,27% du budget général de l’Etat ».

Commentant la réponse apportée par le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports M. Othman El Ferdaous, à une question orale sur « les effets de la crise épidémique sur le secteur de la culture », présentée par le Groupe Haraki lors de la séance hebdomadaire des questions orales, tenue mardi dernier,le conseiller parlementaire haraki a ajouté qu’il est difficile de réaliser les objectifs et les programmes de la politique culturelle du gouvernement au regard de la faiblesse du budget, qui ne répond pas aux attentes et aux aspirations des intellectuels et des artistes, en particulier, et du grand public, en général.

Lors de la séance de questions orales à la Chambre des Conseillers :Drissi réitère l’appel à l’activation du caractère officiel de langue amazighe et critique la non-prise de mesures concrètes et de véritables dispositions budgétaires à cet effet

Le Mouvement Populaire renouvelle sa revendication portant sur l’institution du Nouvel An Amazigh comme fête nationale et jour férié officiel chômé et payé et réaffirme sa volonté d’accueillir toutes les initiatives qualitatives à même de soutenir la participation politique des différents acteurs du mouvement amazigh et des différentes composantes de la société civile

Saliha Boujraf:

M.Abderrahman Drissi, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, a réitéré l’appel à activer le caractère officiel de la langue amazighe, critiquant la non-prise de mesures concrètes et de véritables dispositions budgétaires à cet effet.

En célébration du Nouvel An amazigh : Les deux groupes du Mouvement Populaire au Parlement organisent, demain jeudi, un séminaire sur le thème « L’officialisation de la langue amazighe, un enjeu institutionnel »

Zineb Abou-Abdellah

Les deux groupes du parti du Mouvement Populaire au Parlement organisent, en coopération avec le Front amazigh pour l’action politique, demain jeudi à Rabat, un séminaire sur le thème « L’officialisation de la langue amazighe, un enjeu institutionnel ».

Selon une lettre invitation, signée par M. Mohamed Moubdiî, Président du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants, le programme du séminaire, organisé en célébration du Nouvel An amazigh et dont les travaux devraient débuter à 16H au siège de la Chambre des Représentants, s’articulera autour de deux sessions.

Le parti du Mouvement Populaire réitère sa revendication portant sur l’institution du nouvel anamazighen tant que fête nationale et jour férié officiel chômé et payé

Il a renouvelé l’appel à l’activation de l’officialisation de la langue amazighe

Il a affirmé sa volonté d’accueillir les initiatives qualitatives à même de soutenir la participation politique des différents acteurs du mouvement amazigh et différentes composantes de la société civile

AliaeRiffi:

Le parti du Mouvement Populaire a réitéré sa revendication constante portant sur l’institution du nouvel an amazigh en tant que fête nationale et jour férié officiel chômé et payé et ce, conformément aux dispositions de la Constitution.

Dans un communiqué du Bureau politique du parti du Mouvement Populaire :
Réaffirmation de l’interaction positive avec la dynamique diplomatique distinguée du dossier du Sahara marocain grâce à la Sage Vision Royale.

Saliha Boujraf

Le Bureau politique du parti du Mouvement Populaire a tenu,le samedi 09 janvier 2021, sa réunion ordinaire par visioconférence, sous la présidence du Secrétaire général du parti, M. Mohand Laenser ; laquelle réunion a été consacrée à l’examen des derniers développements qu’a enregistrés la scène politique nationale, ainsi que des questions liées aux affaires internes du parti.

Après un débat approfondi, la réunion a conclu en soulignant :