الأخبار

La Sous-commission de l’accréditation des congressistes enregistre des progrès significatifs dans ses travauxM. Essaïd Ameskane: La sélection des congressistes se fera collectivement etnon pas individuellement

La Sous-commission de l’accréditation des congressistes a poursuivi ses travaux par la tenue, lundi dernier au siège du Secrétariat Général du Mouvement Populaire , d’une réunion sous la présidence de M. Essaïd Ameskane et en présence du Président de la Commission préparatoire, M. Mohamed Jaouhari et ce, dans un climat de débat, d’échange de points de vues et d’écoute de certaines propositions qui pourraient être activées sur le terrain conformément au statut du parti.

M. Essaïd Ameskanea rappelé aux participants à cette réunion la date retenue pour l’organisation du 12e Congrès national du Mouvement Populaire et la fixation du nombre des congressistes à 2.500 congressistes représentant des différentes régions et provinces du Royaume.

Dans une déclaration au quotidien « Al-Haraka », M. Ameskane a affirmant que s’agissant de la détermination des critères de désignation des congressistes,« le quota retenu de manière égale pour toutes les provinces consiste à accréditer 5 congressistes pour chacune des provinces, y compris les provinces nouvellement créées, et que conformément aux dispositions du statut du parti, nous procéderons à l’accréditation des membres du Conseil national, ainsi que les conseillers et les députés parlementaires et les membres du Bureau politique ».

M. Ameskane a ajouté que l’article 44 du statut du parti stipule de consacrer10% du nombre des congressistes au Bureau politique, indiquant qu’un quota sera consacré à la communauté marocaine à l’étranger.

Dans le même sens, M. Ameskane a affirmé « si on retranche le nombre cumulé de ces congressistes de  2.500 qui est le nombre total des congressistes décidé par le Bureau politique, il restera 1.400 congressistes qui seront sélectionnés en fonction de deux critères : les résultats réalisés lors des élections communales de 2009 et sélection d’un tiers sur la base du nombre des conseillers communaux élus, d’un tiers sur la base des voix obtenues par le Mouvement Populaire et d’un tiers sur la base du taux obtenu par le parti dans la province. 50%de ces congressistes seront sélectionnés sur la base des élections législatives, à savoir le nombre des députés parlementaires et le nombre des voix obtenues lors de ces élections. La Sous-commission recommande d’accorder la priorité aux élus communaux, aux présidents des communes et des chambres professionnelles, ainsi qu’aux organisations locales du parti ».

S’agissant du choix des congressistes, M. Ameskane a indiqué « pour lever toute ambiguïté et pour que l’opération de sélection des congressistes soit transparente et démocratique, nous avons décidé de procéder à cette sélection de manière collective et non pas individuelle. Cette sélection sera l’œuvre des membres du Conseil national au seins de la Sous-commission , y compris les parlementaires , les conseillers et les membres du Bureau politique de la province, ainsi que les membres élus par les provinces , en plus des coordonnateurs provinciaux et des présidents des bureaux provinciaux et locaux ».

En ce qui concerne aux quotas réservés aux jeunes et aux femmes, M. Ameskane a souligné que le statut du Mouvement populaire a tranché cette question, indiquant que la sous-commission d’accréditation des congressiste sa convenu de répartir ces quotas sur les provinces eu égard au fait que les jeunes et les femmes sont présents au niveau des organisations locales.

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى