ACTIVITÉ MME BOUCHAREB

MmeBouchareb : Le développement des zones oasiennes est une question d’actualité

Saliha Bajaraf

MmeNouzhaBouchareb,ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville,a affirmé, vendredi dernier à Assa (Province d’Assa Zag) , que le développement des zones oasiennes, à travers l’économie sociale et solidaire, est une question d’actualité.

S’exprimant à l’ouverture de la 6èmeédition du Forum international des oasis organisée sous le thème « L’économie sociale et solidaire, levier du développement territorial des oasis du Sahara marocain », MmeBouchareb a souligné que le développement des zones oasiennes est une question d’actualité, dans un contexte où le Maroc œuvre à l’élaboration d’un nouveau modèle de développement ayant pour finalité la réduction des disparités sociales et territoriales à travers la convergence des politiques publiques qui placent l’Homme au cœur du développement.

Intervenant lors de la séance d’ouverture de ce forum à laquelle a pris part le Gouverneur de la Province d’Assa Zag, M. Youssed Al Khir,la ministre a souligné que la situation des oasis au Maroc pose avec insistance toutes les problématiques liées aux territoires vulnérables, telles la dégradation du sol et du couvert végétal et l’exacerbation de la concurrence sur l’exploitation des ressources naturelles limitées, telles que l’eau et les terres arables.

Après avoir rappelé l’impact des changements climatiques sur les oasis, MmeBouchareb a souligné qu’au regard de cette situation,les oasis doivent être érigées en priorité nationale en raison de la spécificité de ces territoires et de leurs fonctions écologique, sociologique et économique.

La ministre a affirmé, dans ce sens, que les oasis constituent l’une des grandes préoccupations dans la politique d’aménagement du territoire national, ajoutant que la réhabilitation des oasis requiert une « action global » qui prend en considération un ensemble de problèmes et de défis.

MmeBoucharab a rappelé, dans ce cadre, que le Schéma national d’aménagement du territoire a pris en considération la situation des oasis au Maroc et ce, partant du principe que le « véritable pari » à gagner consiste à« concilier » entre les programmes de protection et de restauration des milieux naturels et les besoins économiques et sociaux des habitants des oasis.

Pour réaliser cet objectif, la ministre a appelé à la conjugaison des efforts de l’ensemble des intervenants et acteurs, à savoir notamment les départements gouvernementaux, les établissements publics, les centres de recherche scientifique et les organisations de la société civile pour la préservation et le développement de ces espaces.

MmeBouchareb a rappelé, par ailleurs,la réussite du programme « Oasis de Tafilalet », faisant savoir que son département œuvre pour généraliser cette expérience à d’autres territoires vulnérables dans les oasis et les montages, ainsi que pour partager cette « expérience réussie » avec d’autres pays confrontées à la même problématique dans le cadre de la Coalition pour les oasis et ce, en vue de faire face aux répercussions des changements climatiques et à l’exploitation excessive des ressources naturelles dans ces espaces écologiques, à la fois très vulnérables et très riches.

Il est à signaler que ce forum,organisé par le Centre des jeunes sahraouis pour la créativité sociale et se poursuivant jusqu’au 15 décembre courant, enregistre la participation d’un certain nombre de chercheurs, marocains et étrangers, spécialisés dans les domaines du patrimoine, du tourisme, de l’économie, du développement humain et des territoires oasiens, en plus des représentants de la société civile, des départements gouvernementaux, des élus et des professionnels des médias.

Cette session vise à mettre en exergue l’importance de la loi-cadre sur l’économie sociale et solidaire et ses objectifs, suivre la trajectoire de ce type d’économie sociale aux niveaux national, régional et local dans les oasis du Sahara marocain, valoriser la créativité et la productivité humaines, et encourager les initiatives locales et territoriales dans le domaine de l’artisanat dans les oasis.

Il est à noter que la cérémonie d’ouverture a enregistré l’organisation d’une session de cadrage du forum, au cours de laquelle les participants ont exposé des expériences régionales et nationales en matière de valorisation des oasis et d’élaboration de projets de l’économie sociale et solidaire, notamment dans les zones oasiennes.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page