Activités parlementaires

Mme Mohcine interpelle Mme Hayar et M. Benmoussa :

Elle a attiré l’attention sur la privation d’élèves filles de la résidence à Dar Al Fatat et l’absence d’un pavillon dédié aux élèves filles à l’internat du lycée qualifiant Idriss Al Akbar à Ribat Al Khaïr dans la Province de Séfrou

Saliha Boujraf

Mme Fadoua Mohcine El Hayani, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants, a attiré l’attention du gouvernement sur les souffrances des élèves filles et de leurs familles en raison du refus qui leur est opposé de résider à Dar Al Fatat (Foyer des filles) dans la ville de Ribat Al Khaïr dans la Province de Séfrou, appelant à remédier à cette situation afin d’atténuer la souffrance des familles de ces élèves filles issues de communes pauvres situées dans des zones montagneuses et limiter l’aggravation de l’abandon scolaire.

Dans ce contexte, la députée parlementaire harakie a adressé une question écrite à Mme Aouatif Hayar, ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, au sujet du « refus d’accepter des élèves filles de résider à Dar Al Fatat dans la ville de Ribat Al Khaïr dans la Province de Séfrou ».

Dans cette question, Mme Mohcine a indiqué que certains médias ont rapporté les souffrances d’élèves filles et de leurs familles en raison du refus qui leur est opposé de résider à Dar Al Fatat dans la ville de Ribat Al Khaïr dans la Province de Séfrou, au prétexte que les communes dont elles sont issues n’accordent pas de subventions à ce foyer, ce qui aggrave la souffrance de leurs familles qui sont issues des communes Adrej, Tafjight et Dar Al Hamra relevant de la Province de Séfrou et ce, en l’absence notamment d’un pavillon dédié aux filles élèves au niveau de l’internat du lycée qualifiant Idriss Al Akbar dans la ville de Ribat Al Khaïr.

La députée parlementaire harakie a ajouté que face à l’absence d’un pavillon dédié aux filles au niveau de l’internat dudit lycée et au refus opposé aux élèves filles de résider à Dar Al Fatat dans la ville de Ribat Al Khaïr dans la Province de Séfrou, les élèves filles et leurs les familles n’ont que deux alternatives, soit rejoindre l’internat du lycée qualifiant Mohamed Al Fassi dans la ville d’El Manzel située à environ 20 km des communes précitées, soit recourir à la colocation de chambres.

Mme Mohcine s’est interrogée, à cet égard, sur les mesures que le Ministère de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille compte prendre pour remédier à cette situation à Dar Al Fatat dans la ville de Ribat Al Khaïr dans la Province de Séfrou.

D’autre part, la députée parlementaire harakie s’est interrogée sur « l’absence d’un pavillon dédié aux élèves filles au sein de l’internat du lycée qualifiant Idriss Al Akbar à Ribat Al Khaïr dans la Province de Séfrou », appelant le ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports à l’ouverture d’un pavillon dédié aux filles au niveau de l’internat dudit lycée afin d’atténuer la souffrance des élèves filles et de leurs familles, et contribuer ainsi à limiter l’aggravation du fléau de l’abandon scolaire.

Dans une question écrite adressée à M. Chakib Benmoussa, ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, Mme Mohcine a rappelé la souffrance des élèves filles et de leurs familles qui sont issues des communes Adrej, Tafjight et Dar Al Hamra relevant de la Province de Séfrou, en raison de l’absence d’un pavillon dédié aux filles au niveau de l’internat du lycée qualifiant Idriss Al Akbar dans la ville de Ribat Al Khaïr dans la Province de Séfrou.

Elle a affirmé, à cet égard, que « face à l’absence d’un pavillon dédié aux filles au niveau de l’internat du lycée susmentionné, les élèves filles et leurs familles se retrouvent devant trois options qui aggravent leurs souffrances, soit rejoindre l’internat du lycée qualifiant Mohamed Al Fassi dans la ville d’El Manzel située à environ 20 km des communes précitées, soit recourir à Dar Al Fatat dans la ville de Ribat Al Khaïr qui donne la priorité aux élèves filles issues des communes qui accordent un soutien financier à de foyer, soit recourir à la colocation de chambres.

Face à cette situation préoccupante, la députée parlementaire harakie a interpelé le ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports sur les mesures urgentes qu’il compte prendre pour ouvrir un pavillon dédié aux filles au niveau de l’internat du lycée qualifiant Idriss Al Akbar à Ribat Al Khaïr, afin d’atténuer la souffrance des élèves filles et de leurs familles, et contribuer ainsi à limiter l’aggravation du fléau de l’abandon scolaire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page