الأخبار

Des députés parlementaires soulignent la responsabilité conjointe de l’administration et des partis s’agissant de la mise à niveau du paysage politique

Plusieurs députés parlementaires ont estimé que le projet de loi organique relatif aux partis politiques ne suffit pas à lui seul pour rationaliser le paysage politique, appelant l’administration et les partis à assumer leurs responsabilités et être à la hauteur de le progrès qualitatif qu’enregistre le processus démocratique suite à l’adoption de la nouvelle constitution.

Intervenant lors de la discussion publique de ce projet de loi organique devant la Commission de l’Intérieur, de la Décentralisation et des Infrastructures, les députés parlementaires ont appelé à prendre des mesures concrètes permettant aux partis politiques, quelles que soient leurs orientations, d’exercer leur droit à l’expression et à l’encadrement des citoyens, critiquant certains agissements qui entravent les activités des partis, à savoir notamment le refus d’autoriser certaines manifestations.

Ils ont également souligné la nécessité d’ouvrir les médias publics à tous les partis politiques afin de leur permettre de jeter des ponts de communication et d’interaction avec les citoyens.

D’autre part, les députés parlementaires ont mis l’accent sur la nécessité de renforcer la démocratie au sein des partis et de faire preuve de responsabilité et se prévaloir des valeurs de bonne gouvernance et de transparence dans la gestion des affaires partisanes, en particulier sur le plan financier.

Ils ont également souligné l’importance de l’ouverture des partis politiques sur toutes les catégories sociaux, notamment les femmes et les jeunes, et de renforcer leur représentativité au sein des instances décisionnelles des partis.

Par ailleurs, certains intervenants ont estimé que la montrée du courant pouvant perturber les prochaines élections est due à la perte de confiance des citoyens dans le Parlement et l’action partisane, appelant à la nécessité de restaurer la crédibilité de l’action politique en général.

Il est à signaler que le projet de loi organique relatif aux partis politiques est le prolongement de la nouvelle Constitution qui consacre le rôle des partis politiques dans l’encadrement des citoyens et la mise à niveau globale du paysage politique.

Les principaux apports de ce projet de loi organique, qui comprend 72 articles ventilés en 6 sections, consistent en l’interdiction faite à tout membre de l’une des chambres du Parlement, des conseils des collectivités territoriales ou des chambres professionnelles de renoncer à son appartenance au parti politique au nom duquel il s’est porté candidat aux élections, sous peine de le priver de sa qualité de membre des chambres ou conseils susmentionnés.

Le projet de loi organique stipule également la nécessité pour chaque parti politique de veiller à l’élargissement et à la généralisation de la participation des femmes et des jeunes au développement politique du pays.

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى