Les ennemis éventuels du Maroc
2. La fracture numérique

La fracture numérique entre les pays du Nord et ceux du Sud ne cesse de se creuser de jour en jour. En effet, la succession des découvertes dans le domaine numérique et des technologies de l’information et de la communication et l’utilisation spontanée de ces découvertes par les citoyens des pays industrialisés dans la vie quotidienne et en économie, sont autant de facteurs qui sont à l’origine de la consécration d’une nouvelle réalité, qui fait que beaucoup de pays du tiers monde semblent reculer davantage ou du moins persistent dans leur position.

Au moment où le train de la révolution numérique, emprunté par les pays industrialisés, se lance à une vitesse folle vers de nouveaux horizons, nous constatons que des pays du tiers monde, comme le Maroc, avancent encore au rythme de la tortue, faisant creuser davantage la fracture numérique entre le Nord et le Sud.

Les parlementaires et les membres du Bureau Politique du Mouvement Populaire exaltent le contenu du Discours Royal prononcé par Sa Majesté le Roi à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4e année législative de la 8e législature

Plusieurs membres du Bureau Politique du Mouvement populaire ont exalté le contenu du Discours Royal, prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion de la présidence par le Souverain de l’ouverture de la première session de la quatrième année législative de la huitième législature.

Dans des déclarations au quotidien « Al-Haraka », ces dirigeants harakis ont souligné que le Discours Royal lance un message fort et trace une stratégie claire pour s’engager efficacement et positivement dans le soutien actif des secteurs vitaux et poursuivre la dynamique des chantiers de réforme initiés par le Maroc sous la conduite clairvoyante de Sa Majesté le Roi.

La dimension juive de l’Etat d’Israël
Une orientation ethnique et raciale en contradiction avec les valeurs universelles et la démocratie

Le projet de loi, approuvé par le gouvernement d’Israël cette semaine, fait obligation à chaque candidat à la citoyenneté israélienne de prêter serment d’allégeance à l’Etat juif et démocratique d’Israël.

Au vu de la majorité confortable dont dispose la droite israélienne au sein du Knesset (parlement), il est fort probable que ce projet de loi soit adopté par le parlement israélien.

Cette loi n’est pas uniquement raciste, mais elle est anti-démocratique, et aura des répercussions graves, non seulement sur les pourparlers de paix, mais aussi sur la coexistence escomptée entre arabes et juifs au sein d’Israël et dans le cadre d’un Etat palestinien à venir.

Mme Hakima Al-Haïti adresse une lettre au Président du Parlement européen au sujet du « Prix Sakharov » des droits de l’Homme :
– Comment expliquer le silence d’Aminatou Haïdar sur la séquestration des sahraouis par le « polisario » et l’Algérie dans les camps de Tindouf et ce, dans des conditions épouvantables
– Haïdar s’est confinée dans la position du spectateur vis-à-vis de l’enlèvement et de la détention de M. Ould Sidi Mouloud

Mme Hakima Al-Haïti, membre du Bureau Politique du Mouvement Populaire et Vice-présidente de l’Internationale Libérale des Femmes, a adressé une lettre au Président du Parlement européen, dans laquelle elle attire son attention que l’attribution éventuelle à Aminatou Haïdar du Prix Andrei Sakharov porterait atteinte à la mémoire de ce dernier, estimant que ce prix est dédié aux défenseurs des droits de l’Homme « dans leur intégralité et sans aucun préjugé politique », avant de conclure que Haïder n’est pas qualifiée pour obtenir ce prix.

Lors d’une rencontre, marquée par la présence de jeunes militants harakis au niveau de la Province
La Jeunesse Harakie organise une session de formation sur « l’élaboration et le pilotage des plans stratégiques »

Conformément aux résolutions du Conseil national et contribuant à impulser un dynamisme renouvelé à l’action des bureaux locaux et provinciaux, la Jeunesse Harakie a organisé, samedi dernier, une session de formation au profit des membres du Bureau et du Conseil provinciaux d’Ifrane sur le thème « l’élaboration et le pilotage des plans stratégiques ».

Lors de cette rencontre, M. Ismaïl Al-Hamraoui, formateur international dans le domaine des droits de l’Homme et du développement des capacités des organisations de jeunesses, a présenté un exposé dans lequel il a évoqué la manière de développer les capacités des jeunes marocains, en particulier ceux appartenan