Communiqué conjoint publié à l’issue de la réunion des directions de l’Union Socialiste des Forces Populaires et du Mouvement Populaire

Les directions du Mouvement Populaire et de l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) ont tenu, sur invitation de ce dernier parti, le mardi 30 mars 2010, une réunion bilatérale consacrée à l’examen de questions en relation avec la situation politique actuelle et des perspectives de leur développement. 

Cette réunion, présidée par MM. Mahjoubi Aherdane et Mohand Laenser du côté du Mouvement Populaire et par M. Abdelouahed Radi du côté de l’USFP, a porté sur l’examen de la situation politique et institutionnelle engendrée par les dernières échéances électorales qu’a connues notre pays.

A cet égard, les deux parties ont évoqué les réformes et les initiatives susceptibles de contribuer à jeter les bases d’une action commune entre les forces nationales et les acteurs politiques, en vue d’asseoir des règles claires et des conditions saines nécessaires à la moralisation de la pratique politique et au rétablissement la confiance dans le l’action politique et les institutions élues. 

Les directions des deux partis ont relevé leur prise de conscience commune de la nécessité de renforcer l’action commune et d’œuvrer à la création et la maturation des conditions favorables, en vue de progresser sur le front des réformes institutionnelle, politique et constitutionnelle nécessaires à notre pays. 

Les directions des deux partis ont également convenu, au cours de cette réunion, de poursuivre la concertation et la coordination, à travers la préparation de propositions pratiques et concrètes portant sur la réforme des lois fondamentales relatives aux élections et aux partis politiques, la consécration de l’Etat de droit dans notre pays, la moralisation de la vie politique et publique, la concrétisation du projet de la régionalisation élargie et le renforcement de la coopération autour de différentes questions nationales d’intérêt commun, au premier rand desquelles la question de notre intégrité territoriale.

Partager sur Facebook