Tenue à Rabat d’un  atelier mondial sur le rôle et la place des villes intermédiaires durant la phase post-Covid

Saliha Boujraf

Les travaux d’un atelier mondial ont débuté, ce mardi  à Rabat, sous le thème« Le rôle et la place des villes intermédiaires durant la phase post-Covid ».

Organisé par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, en partenariat avec le ministère de l’Intérieur, l’organisation des Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU)-Monde, CGLU-Afrique et ONU-Habitat,ce webinaire s’inscrit dans le cadre de la mise en place de la Stratégie nationale des Villes Intermédiaires en articulation avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) et les Agendas Urbains Mondiaux.

Tenu à travers l’animation de deux ateliers (politique et scientifique), ce webinaire a réuni un grand éventail de ministres africains, d’experts nationaux et internationaux et de présidents de collectivités territoriales, en vue de partager les bonnes pratiques et d’enrichir  le débat autour de ce type de villes pour faire face aux impacts de la crise sanitaire planétaire.

De même, cet atelier virtuel a offert aussi l’opportunité de développer des idées novatrices pour définir un nouveau modèle de développement urbain inclusif et résilient face aux crises de l’avenir.

Cet atelier mondial, présidé par la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, MmeNouzhaBouchareb, s’est articulé autour d’une série de questions essentielles, à savoir les actions et les mesures entreprises au  niveau territorialen faveur de villes intermédiaires durables et résilientes et le rôle de ces villes dans la conception d’un nouveau modèle de développement urbain, eu égard à leur mission en tant qu’accélérateurs de l’implémentation des différents Agendas Urbains à l’échelle nationale et ce, dans le cadre d’un partenariat dans lequel les collectivités territoriales occupent une place centrale.

Il est à rappeler que cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un processus de concertation international, qui a commencé en juillet 2018 à l’occasion de la tenue du 1er Forum mondial des Villes intermédiaires organisé à Chefchaouen, et qui a été couronné par la signature d’un mémorandum d’entente entre le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, l’ONU-Habitat et les Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU).

Cet atelier a été marqué particulièrement par la participation de plusieurs ministres africains,présidents de régions au Maroc, de présidents de collectivités territoriales, de maires de plusieurs villes marocaines, africaines et européennes, du président des CGLU, du président du Forum mondial des villes intermédiaires, ainsi que de représentants et d’experts d’une série d’organisations internationales, à savoir notamment ONU-Habitat, CGLU, l’OCDE, l’UNESCO et le Conseil international des initiatives locales en Afrique.

Partager sur Facebook