Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de son Bureau politique :Le Mouvement Populaire appelle à la poursuite de la mobilisation nationale pour juguler la propagation du Coronavirus
Le parti salue la vigilance et l’expertise des différents services de sécurité nationaux face au terrorisme

Saliha Boujraf:

Dans le cadre de la poursuite de ses réunions régulières à distance, le Bureau politique du parti du Mouvement Populaire a tenu,le mercredi 16 septembre 2020, sa réunion ordinaire, présidée par M. Mohand Laenser, Secrétaire général du Mouvement Populaire, et consacrée à l’examen des principales questions marquant la scène nationale, ainsi que sur les dossiers les plus importants liés à la nouvelle rentrée politique, en plus du programme d’action du parti et de ses organisations parallèles.

Après un débat approfondi ayant porté sur tous les points inscrits à son ordre du jour, la réunion a été conclue en soulignant ce qui suit :

Premièrement : le parti appelle à la poursuite de la mobilisation nationale pour juguler la propagation de la pandémie du Coronavirus et à l’activation de nouvelles politiques publiques capables de réaliser un essor économique et de renforcer la protection sociale.

Après avoir relevé la transformation quantitative et qualitative dans l’évolution de la pandémie du Coronavirus dans notre pays avec ses chiffres alarmants et l’ampleur de sa propagation tant au niveau sectoriel que territorial, le parti réitère son appel à tous les acteurs, citoyens et citoyennes pour faire preuve de davantage de mobilisation et de respect des mesures de précaution édictées par les pouvoirs publics et ce, afin de protéger la santé publique et de ne pas épuiser le système de santé avec ses capacités déjà limitées.

Dans ce contexte, le parti souligne également la nécessité pour le gouvernement et les différentes institutions de procéder à l’activation de politiques publiques qualitatives capables d’impulser une dynamique à l’économie nationale et de limiter les répercussions économiques et sociales de la pandémie, selon une vision qui instaure une véritable équité territoriale, oriente les investissements publics vers les secteurs essentiels générateurs d’opportunités d’emplois et élargit l’assiette des bénéficiaires des mécanismes de protection et de cohésion sociale et ce, afin de mettre en œuvre la vision stratégique dont les principaux traits ont été définis par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, dans Ses discours à l’occasion de la Fête du Trône et de la célébration de la Révolution du Roi et du Peuple. Le parti considère que la voie indiquée pour cela est le prochain projet de loi de finances,qui sera le point de départ pour jeter les bases du nouveau modèle de développement.

Deuxièmement : le parti salue la vigilance et l’expertise des différents services de sécurité nationaux dans la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme et le crime organisé.

Le parti adresse un message de reconnaissance et d’admiration aux services de sécurité nationaux pour les efforts continus qu’ils n’ont cessé de déployer en vue de l’éradication des foyers du terrorisme et de l’extrémisme en adoptant une approche proactive dans le plein respect de la loi. Ce qui s’est traduit une fois de plus par le démantèlement ces derniers jours de l’une des cellules terroristes les plus dangereuses, à l’instar des opérations précédentes qui ont épargné à notre pays de graves attaques terroristes visant la sécurité et la sûreté de notre chère patrie imprégnée des valeurs de tolérance et de coexistence.

Dans ce cadre, le parti appelle les différentes composantes de la société marocaine à faire preuve de davantage de vigilance et de mobilisation pour faire face à toutes les idées destructrices qui sèment l’extrémisme sous toutes ses formes et ce, afin de défendre les valeurs de la marocanité qui se distinguent par la modération et la pondération.

En relation avec ce qui précède, et tout en évoquant la tragédie de Tanger dont a été victime l’enfant Adnane, que Dieu l’ait en sa sainte miséricorde, ainsi que les différents cas similaires qui révèlent un terrorisme social ciblant l’enfance et les nobles valeurs sociétales, et tout en réitérant ses expressions de condoléance et de solidarité avec les victimes de ces actes odieux, le parti appelle à l’application de la loi pour sanctionner ces crimes et ouvrir un dialogue sociétal approfondi pour développer l’arsenal juridique national pertinent, de manière à garantir la proportionnalité entre les crimes commis et les sanctions prévues, et à mettre en place des politiques publiques efficaces pour protéger l’enfance et promouvoir l’éducation à la citoyenneté.

Troisièmement : le parti considère que la réussite de la rentrée scolaire est une responsabilité collective et ne peut faire l’objet de surenchères politiques ou de calculs étroits.

Dans ce cadre, le parti a salué les mesures prises par le gouvernement pour assurer un démarrage fluide et dans les délais prévus de la rentrée scolaire malgré la conjoncture difficile et le défi de l’épidémie, saluant l’approche participative adoptée par le ministère pour élaborer les options possibles, à travers la consultation des commissions parlementaires concernées, des composantes syndicales et des instances représentatives des associations des parents et tuteurs d’élèves, des familles et des différents acteurs et intervenants dans le système éducatif et ce, en adoptant une approche proactive, renforcée par le lancement de campagnes médiatiques et de communication et le déploiement d’efforts considérables pour encadrer et sensibiliser la famille de l’éducation et de l’enseignement et les différents acteurs ; lesquels efforts qui ont permis d’assurer une rentrée scolaire avec le moins de dégâts à la lumière cette conjoncture délicate.

A cet égard, le parti renouvelle son appel à faire preuve de davantage de mobilisation collective pour que les établissements scolaires demeurent épargnés de la pandémie, appelant dans ce sens certains courants politiques qui remettent en cause ce processus qualitatif, sans pour autant proposer d’alternatives pratiques, de garder l’école marocaine à l’écart des agendas électoralistes ;lesquels courants dont les marques de sa mauvaise gestion de ce secteur stratégique font toujours l’objet de réformes fondamentales et sans précédent que le système éducatif a connues ces dernières années et qui sont des réformes qualitatives qui requièrent des efforts concertés pour les mettre en œuvre et les parachever, au lieu de lier les positions exprimées aux positionnements politiques occupés.

Quatrièmement : le parti affirme son plaidoyer en faveur d’un système électoral qui consacre le pluralisme politique, renforce l’option de régionalisation, donne lieu à des institutions crédibles et garantit une large participation.

Après avoir passé en revue les développements des consultations en cours sur la préparation des prochaines échéances électorales,qu’elles soient professionnelles, communales, régionales ou législatives, le parti a salué le caractère qualitatif de ces consultations menées en toute neutralité par le ministère de l’Intérieur avec les partis politiques et ce, dans le souci collectif d’assurer le succès de ces échéances électorales en tant que maillon essentiel de la consécration du processus démocratique dans notre pays,en donnant lieu à des institutions crédibles capables de traduire une carte électorale qui incarne la volonté des citoyens et des citoyennes et qui soit à la hauteur des enjeux de développement de notre pays.

A cet égard, et tout en soulignant la nécessité d’accompagner ces échéances par l’engagement d’un débat politique sérieux et de réformes économiques, sociales, culturelles et des droits de l’Homme substantielles, le parti renouvelle ses propositions contenues dans le mémorandum qu’il a soumis dans ce sens et qui visent à renforcer l’arsenal juridique électoral par des règles qui traduisent le pluralisme politique sur le plan électoral, consacrent le choix de la régionalisation dans la compétition électorale concernant les compétences féminines et de jeunes, élargissent la participation au niveau territorial, renforcent les liens entre les élus et leurs circonscriptions, prennent en considération les spécificités territoriales dans la gestion et la réglementation des campagnes électorales et assurent la participation et la représentativité des Marocains du monde.

Le parti exprime également son aspiration à ce que la réforme du code électoral soit accompagnée par l’ouverture du chantier de développement de l’arsenal juridique régissant les collectivités territoriales, l’institution législative et les chambres professionnelles, en s’inspirant des conclusions d’une pratique qui a duré tout au long du mandat actuel.

Cinquièmement : Les grands traits du programme d’action du parti et de ses organisations parallèles durant nouvelle rentrée politique.

Dans ce cadre et en préparation de la nouvelle rentrée politique, le Bureau politique du parti s’est penché, depuis un certain temps et à travers plusieurs réunions, sur l’élaboration d’un programme d’action pour la prochaine étape, s’articulant autour d’axes organisationnels, politiques, médiatiques et de rayonnement, dont le coup d’envoi sera donné par la tenue d’une session du Conseil national du parti selon la formule appropriée avec les mesures imposées par la pandémie du Coronavirus. Le parti veillera aussi à l’activation des instances et des commissions permanentes prévus dans le statut du parti, à l’organisation de rencontres de communication, sur le terrain et à distance, avec les élus et les cadres du parti dans les régions et les provinces, à l’organisation de séminaires d’encadrement et de rayonnement portant sur la situation économique et sociale à la lumière du nouveau projet de loi de finances, les lois organiques relatives aux collectivités territoriales, l’officialisation de la langue amazighe, le système de protection sociale et le développement rural.

Dans le même contexte, et après avoir pris note des rapports présentés par les organisations des Femmes Harakies et de la Jeunesse Harakie, le Bureau politique du parti a souligné la nécessité de mettre en œuvre le contenu des programmes d’action élaborés, appelant l’ensemble des élus, des cadres et des militants du parti à poursuivre leur présence qualitative dans les campagnes d’encadrement et de sensibilisation visant à juguler la propagation de la pandémie du Coronavirus et à faire preuve de davantage de mobilisation et d’implication active dans cette dynamique politique et organisationnelle que le parti connait.

 

Partager sur Facebook