Amzazi présente devant le Conseil du gouvernement un exposé sur la rentrée scolaire 2020-2021 à la lumière de l’état d’urgence sanitaire

Saliha Boujraf

Saaïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Porte-parole du gouvernement, a présenté, jeudi dernier devant le conseil du gouvernement, un exposé sur la rentrée scolaire 2020-2021 à la lumière de l’état d’urgence sanitaire.

Dans un communiqué lu à l’issue des travaux du conseil, tenu sous la présidence de M. Saâd Dine El Otmani, Chef du gouvernement, M. Amzazi a affirmé avoir souligné au début de son intervention que la décision concernant la formule pédagogique, qui sera adoptée au niveau de l’ensemble des établissements d’enseignement publics et privés et des écoles des missions étrangères, a été prise en tenant compte de la situation épidémiologique préoccupante que connaît actuellement notre pays et afin de garantir le droit de scolarisation aux apprenants, tout en préservant leur santé et leur sécurité, ainsi que celles des cadres pédagogiques et administratifs, ainsi qu’afin de permettre le démarrage des études selon le calendrier prévu.

Par ailleurs, le ministre a souligné qu’offrir aux familles la possibilité d’opter pour l’enseignement en présentiel ne signifie nullement que le ministère s’est délesté de sa responsabilité à l’égard des élèves, précisant que le ministère assume pleinement sa responsabilité vis-à-vis aussi bien des apprenants qui bénéficieront de l’enseignement à distance que de ceux qui opteront pour l’enseignement en présentiel.

Amzazi a souligné que l’implication des familles vise principalement à prendre en considération les différentes situations et besoins des citoyens et citoyennes et à leur permettre de participer à la prise de décision pédagogique.

Dans son exposé, le ministre a également passé en revue les détails et les mécanismes de mise en œuvre de la formule pédagogique adoptée, assurant que son département publiera à la fin de cette semaine une note d’encadrement qui comprend le cadre de référence pour chaque mécanisme, en plus du protocole de santé qui sera rigoureusement appliqué dans tous les établissements d’enseignement publics et qui a été élaboré en coordination avec le ministère de la Santé, tout en accordant aux Académies régionales d’éducation et de formation, aux Directions régionales et aux établissements d’enseignement l’autorité pédagogique nécessaire pour adapter la formule éducative approuvée en fonction des spécificités locales, ainsi qu’en fonction de la situation épidémiologique qui prévaudrait dans les différentes régions, provinces et préfectures et ce, en coordination avec les autorités locales et sanitaires.

Amzazi a rappelé, en outre, que le ministère a œuvré à la publication d’un formulaire permettant aux familles d’exprimer, dans un délai ne dépassant pas le 03 septembre prochain, leur choix pour l’enseignement en présentiel.

Quant au report de l’examen normalisé régional de la première année du baccalauréat, le ministre a expliqué que cette décision a été prise dans le même contexte lié à l’évolution de la situation épidémiologique dans le Royaume ; laquelle situation appelle à la prudence et à la vigilance, d’autant plus que cet examen est pris en compte dans le résultat final de la deuxième année du baccalauréat.

Amzazia assuré que cet examen sera organisé durant l’actuelle saison scolaire, indiquant que les élèves bénéficieront en attendant d’un temps suffisant pour bien s’y prépareret précisant que le ministère annoncera la nouvelle date de tenue dudit examen dès que les conditions appropriées pour son organisation seront réunies.

S’agissant de la rentrée universitaire 2020-2021, le ministre a affirmé que l’enseignement à distance sera adopté, alors que l’enseignement en présentiel sera appliqué pour les petits groupes d’étudiants et pour les travaux d’orientation et les travaux appliqués.

En ce qui concerne les établissements de formation professionnelle, M. Amzazi a indiqué que les examens seront organisés en présentiel au cours du mois de septembre prochain pour les cycles de technicien, de technicien spécialisé et de qualification, tout en veillant à rapprocher les centres d’examen pour éviter les déplacements de stagiaires.

Le ministre a affirmé, d’autre part, que les examens seront organisés en novembre prochain pour les cycles de spécialisation et de qualification, après avoir permis aux stagiaires d’acquérirdes compétences professionnelles, annonçant que la rentrée 2020-2021 se fera selon une formule mixtepour les stagiaires de la formation professionnelle, combinant entre la formation en présentiel et la formation à distance.

A l’issue de son exposé, M. Amzazi a salué l’ensemble des femmes et hommes de la famille de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique pour les efforts exceptionnels qu’ils ont consentis lors de la dernière année scolaire afin d’assurer la continuité pédagogique et d’organiser l’examen national du baccalauréat.

Le ministre a également appelé les familles et les acteurs du système éducatif à faire preuve de davantage d’engagement etde mobilisation pour assurer un démarrage réussi de la rentrée scolaire et garantir les apprenants et apprenantes étudient dans des conditions saines et sûres.

 

 

Partager sur Facebook