Amzazi : Le concours commund’accès aux facultés de médecine et de pharmacie vise à assurer l’égalité des chances

Saliha Boujraf:

M.Saaïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a affirmé,ce mercredi à Martil, que le concours commun d’accès aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire vise à assurer l’égalité des chances entre les candidats.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une visite à la Faculté des lettres et des sciences humaines relevant de l’Université Abdelmalek Essaâdi, M. Amzazi a affirmé« nous avons adopté, cette année, une nouvelle approche dans la gestion de l’opération d’accès aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire au titre de l’année universitaire 2020-2021,à travers l’organisation d’un concours commun au niveau national, au lieu de 11 concours qui étaient habituellement organisés auparavant et ce, en vue de garantir l’égalité des chances entre tous les candidats ».

Amzazi a précisé que 88 centres d’examen ont été mis en place au niveau de 42 préfectures et provinces à travers le Royaume, afin de rapprocher les centres d’examen des lieux de résidence des candidats, compte tenu des circonstances exceptionnelles actuelles, liées aux répercussions de la pandémie « Covid-19 », qui a nécessité de limiter les déplacements entre les différentes régions.

Le ministre a poursuivi « nous avons décidé de porter le nombre de candidats cette année à 56.000 candidats contre 35.000 lors de la précédente année universitaire, après avoir réduit le seuil de la moyenne de sélection à 12 points sur vingt », relevant que cette mesure vise à permettre au plus grand nombre possible de candidats titulaires du baccalauréat de passer le concours d’accès aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire.

Amzazi a noté, en outre, que ce concours a nécessité, au niveau de la région du Nord, la mobilisation générale de tous les intervenants, en particulier l’Université Abdelmalek Essaâdi et l’Académie régionale d’éducation et de formation de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, soulignant que près de 4.000 professeurs ont été mobilisés à travers tout le pays pour assurer la réussite de cette échéance.

Partager sur Facebook