Amzazi souligne l’attention qu’accorde le ministère de l’Education nationale aux sports scolaires lors de la signature d’une convention de partenariat portant sur l’appui à l’éducation à travers la pratique du basketball dans les établissements d’enseignement

Saliha Boujraf

Une convention de partenariat portant sur l’appui à l’éducation à travers la pratique du basketball dans les établissements d’enseignement a été signée hier lundi à Rabat.

Cet convention de partenariat, qui a été signée par M. Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et M. Mohamed Amine Zariat, Président de l’association « Tibu Maroc », vise à appuyer l’éducation à travers la promotion de la pratique du basketball dans les établissements d’enseignement, le renforcement de l’encadrement et l’élaboration et la mise en œuvre de programmes communs pour atteindre les objectifs tracés.

La convention a également pour objectif le renforcement du partenariat pour rehausser la qualité du capital humain, ainsi que la généralisation du modèle pédagogique de l’association à travers les différentes régions du Royaume.

La convention vise aussi l’expansion des centres de « Tibu Maroc »pour le développement des compétences motrices, cognitives et socio-affectives au sein des établissements de l’enseignement primaire public et privé, dans les zones urbaines et rurales,tout en garantissant l’égalité des chances et l’égalité entre les sexes en vue de contribuer à l’amélioration des apprentissages scolaires, à la réduction de l’abandon scolaire et à l’encouragement de la scolarisation.

Cette convention aspire également à la formation d’une élite scolaire, constituée d’athlètes et d’encadreurs, qui contribuerait au développement du basketball national, à travers la conception et la mise en œuvre d’activités conjointes pour sensibiliser aux avantages de l’éducation physique et au rôle du sport dans la socialisation.

Dans une allocution à cette occasion, M.Amazzi a souligné l’attention particulière qu’accorde le ministère de l’Education nationale au sport scolaire, qui est intégré dans le processus pédagogique, compte tenu de son impact sur la santé de l’individu et son équilibre psychologique et de l’opportunité qu’il offre de découvrir des talents.

Amzazi a rappelé, à cet égard, que le ministère a mis en place un ambitieux programme « Etudes-Sports » pour découvrir les talents des étudiants qui devaient être accompagnés, indiquant que l’association « TibuMaroc »a capitalisé une grande expérience au niveau national, et a obtenu des résultats positifs dans le cadre de son action conjointe avec de nombreuses Académies régionales d’éducation et de formation (AREF).

Le ministre a relevé, dans ce sens, que toutes les écoles communautaires disposent aujourd’hui d’équipements sportifs au profit des enfants dans le monde rural, soulignant que l’accent a été mis dans le cadre de cetteconventionsur les actions à entreprendre en milieu rural pour inciter les élèves.

Pour sa part, M. Zariat a affirmé que la signature de cette convention avec le ministère de l’Education nationale est de la plus haute importance pour le système éducatif, eu égard à sa promotion de la pratique des sports et à sa consécration de l’activité physique et intellectuelle comme l’un des principaux piliers du processus éducatif.

Zariat a ajouté que l’association « Tibu Maroc » avait lancé le premier programme d’emploides jeunes en Afrique à travers le sport, après les avoir fait bénéficiéde plusieurs programmes de formation.

De même, M. Zariat a indiqué que le ministère et l’association « Tibu Maroc »ont entamé les préparatifs pour l’organisation du premier sommet de l’éducation par le sport en Afrique, du 4 au 6 avril 2020 à Casablanca, sous le thème « Education par le sport : Libérer les potentialités africaines ».

En vertu de cette convention, dont la durée serade trois ans renouvelables, chacune des parties s’engage à mettre à la disposition de l’autre partie, les espaces disponibles, les installations, les équipements, les encadreurs et les experts.

Il est à rappeler également que cette convention s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre n° 51.17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique et de la vision stratégique de la réforme 2015-2030, en particulier la mesure relative aux centres sportifs.

Partager sur Facebook