Lors de la tenue du Conseil d’administration de l’Académie régionale d’éducation et de formation de l’Oriental : Amzazi souligne l’importance de la loi-cadre n° 51-17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique dans la réforme de l’enseignement

Saliha Boujraf

L’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de l’Oriental, a tenu, mardi dernier à Oujda, son Conseil d’administration au titre de la session de décembre 2019, au cours duquel il a été procédé à l’approbation à l’unanimité de l’exécution du budget de l’AREF au titre de l’année 2019 et des projets du programme d’action et du budget de l’AREF pour l’année 2020.

Dans une allocution lue en son nom par parM. Aziz Nhaya, Directeur en charge de la vie scolaire, qui a présidé les travaux du Conseil d’administration,M. Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a souligné le contexte dans lequel intervientcette session du Conseil d’administration, étant la première session tenue après l’adoption de la loi-cadre n° 51-17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique.

Un communiqué publié par l’AREF de l’Oriental a rapporté que M. Amzazi a indiqué que cette loi-cadre constitue une référence législative contraignante pour l’activation de la réforme du système éducatif en vue d’établir l’école de l’équité, de la qualité et de l’excellence, relevant que la tenue du Conseil d’administration s’inscrit dans le contexte de la poursuite de la mise en œuvre du programme d’action qui a fait l’objet d’un engagement devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI et en harmonie avec les chantiers structurants majeurs, tels le renouvellement du modèle de développement national et l’activation de la charte de la déconcentration administrative.

Dans une allocution prononcée après lecture des rapports des commissions issuesdu Conseil d’administration, le Directeur de l’AREF de l’Oriental, M. Mohamed Dib, a assuré que la réalisation de la réforme du système d’éducation et de formation est tributaire de la mobilisation collective des différentes composantes de la société dans le but d’impulser un nouveau souffle à ce chantier vital.

Dib a ajouté que cela passe par l’adoption d’une approche systémique et intégrée, basée sur l’adoption d’une démarche de concertation et d’implication et la maîtrise des mécanismes de supervision, de financement, de suivi, d’évaluation, de recouvrement et de rationalisation en vue de restaurer la confiance dans l’école marocaine et jeter les fondements d’un nouveau projet éducatif orienté vers la formation des citoyens de demain, soulignant l’importance de la participation de chacun dans ce chantier vital et indispensable pour assurer le succès du projet de développement démocratique et moderniste de notre pays.

Dib a présenté, par ailleurs, un exposé détaillé sur le bilan de réalisation du programme d’action et du budget de l’AREF au titre de l’année 2019, ainsi que le programme d’action et le budget de l’AREF pour l’année 2020, indiquant que la rentrée scolaire s’est déroulée dans de bonnes conditions éducatives grâce à la coopération et à l’implication des différents intervenants, acteurs et partenaires au niveau de la région.

Dans ce contexte, le Directeur de l’AREF de l’Oriental a présente les bons résultats des projets présentés devant Sa Majesté le Roi, précisant que l’enseignement préscolaire a été marqué par la création et l’équipement de 533 classes en moins de neuf mois, ce qui a permis l’inscription d’environ 12.000 enfants supplémentaires et la réalisationd’un taux de couverture d’environ 55%.

Dib a ajouté que le bilan de l’année 2019 a également été marqué par l’amélioration et le renforcement des services de soutien social, la construction de 5 nouvelles écoles communautaires et de 8 nouveaux centres de la deuxième chance de la nouvelle génération, en plus des réalisations relativesau volet pédagogique, portant notamment sur le démarrage de la généralisation des cycles internationaux dans l’enseignement secondaire collégial et qualifiant.

Le Directeur de l’AREF de l’Oriental a indiqué, par ailleurs, que l’année 2019 a également été marquée par le lancement de la réalisation de tous les projets de construction programmés, ainsi que des projets liés à la réhabilitation des établissements scolaires et des internats, y compris le programme régional de remplacement des salles de classe en préfabriqué, notant qu’au cours de l’année 2019, trois directions provinciales relevant à l’AREFde l’Oriental ont été déclarées« sans préfabriqué ».

Le communiqué a rapporté que le Directeur de l’AREF de l’Oriental a présenté, par la suite,les projets du programme d’action et du budget de l’AREF pour l’année 2020, qui ont été adoptés. Ces projets ont été élaborés selon une approche de gestion intégrée, fondée sur la contractualisation et visant notamment la consolidation des acquis, la garantie de la pérennisation et la réalisation de la qualité.

Le programme d’action de l’AREF de l’Oriental au titre de l’année 2020, dont le budget correspondant a augmenté de 21,31% par rapport à l’année 2019, s’inscrit dans le cadre de la convergence avec les différents programmes et interventions au niveau de la région et la cohérence avec le programme d’action du ministère.

Partager sur Facebook