Dans une mise au point du ministère de l’Education nationale : Hausse des dotations budgétaires allouées aux Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation en 2020 de 118% par rapport à 2014

Saliha Boujraf

Le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a affirmé que les dotations budgétaires alloués aux Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation ont connu une évolution remarquable, passant de 32 millions de DH en 2014 à 70 millions de DH au titre de l’exerice 2020, soit une hausse de 118%.

Le ministère a précisé, dans un communiqué publié suite à des informations relayées par certains journaux et sites électroniques au sujet du budget des Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation, que cette évolution vise à assurer la réalisation des objectifs et le déploiement des mesures liées à la mise en œuvre de la stratégie du ministère dans le domaine de la formation.

Le ministère a assuré que le renforcement des budgets de ces centres a pour objectif aussi l’application fluide des dispositions de la loi-cadre n° 51.17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique visant la qualification du corps enseignant,le renforcement des compétences des cadres éducatifs afin de former et préparer une nouvelle génération d’enseignants impliqués dans le processus de réforme et de développement souhaités et l’amélioration de la professionnalisation de la formation initiale et de la qualité de ses outputs et ce, compte tenu du rôle déterminant de ces centres régionaux dans le domaine de la formation.

Le ministère a noté que l’inscription du projet relatif aux Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation au niveau de la morasse budgétaire de chacun des budgets de fonctionnement et d’investissement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi organique des finances n° 130.13, notamment celles portant sur la nouvelle nomenclature budgétaire qui met l’accent sur la transition de l’approche paramétrique des dépenses à une structure budgétaire axée sur les résultats, la programmation budgétaire pluriannuelle et la facilitation de la lisibilité du budget et ce, en présentant le budget, au sein des titres, sous formes de chapitres ventilés en programmes, régions, projets ou opérations, tout en mettant l’accent sur la dimension régionale.

Le communiqué a souligné, à cet égard, qu’à partir de cet exercice budgétaire, les crédits alloués aux Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation ont été prévus au niveau du chapitre de chaque région qui abrite un Centre régional des métiers de l’éducation et de la formation et ce, conformément aux dispositions de l’article 38 de la loi organiques des finances, alors que ces crédits étaient prévus, au cours des années précédentes, au niveau du chapitre « Région 00» consacré à l’administration centrale.

Le ministère a ajouté que les programmes d’action des Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation issus des dialogues budgétaires et les décaissement des crédits qui leur sont associés seront exécutés de manière fluide et continue, notamment après avoir prévu les budgets alloués auxdits centres en tant que projet autonome dans le budget des Académies régionales d’éducation et de formation (AREF) et désigné les directeurs desdits centres régionaux comme des ordonnateurs adjoints auprès des directeurs des AREF, tout en les soumettant au contrôle et à l’accompagnement financiers qui s’appliquent aux AREF en tant qu’établissements publics conformément à la loi n ° 69-00 du 11 novembre 2003 relative au contrôle financier de l’Etat sur les établissements publics et d’autres instances.

La même source a souligné que les AREF consacreront, à l’instar des années précédentes, des crédits supplémentaires issus de leurs budgets de fonctionnement et d’équipement pour assurer la mise en œuvre des programmes d’action des Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation et ce, outre les crédits affectés auxdits centres dans la lettre de cadrage du budget 2020 adressée aux AREF.

Le ministère a rappelé qu’il a procédé, après la publication du décret n° 2.11.672 du 23 décembre 2011relatif à la création et l’organisation des Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation, à l’élaborationd’un système intégré d’encadrement et de gestion budgétaire de ces centres, au renforcement de la gouvernance financière, à la rationalisation et à l’optimisation des dépenses de ces centres, tout en consacrant un dialogue de gestion régulier avec les services compétents du ministère, en coordination avec les services du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration.

 

 

Partager sur Facebook