Lors de l’ouverture des premières Assises des industries culturelles et créatives : El Aâraj souligne que le Maroc a accumulé une longue expérience dans la mise en place des bases et des fondements de la culture, qui en ont fait une locomotive du développement

Saliha Boujraf:

Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a souligné, vendredi dernier à Rabat, que le Maroc a accumulé une longue expérience dans la mise en place des bases et des fondements de la culture, qui en ont fait une locomotive du développement économique, social et économique.

Intervenant à l’ouverture des premières Assises nationales des industries culturelles et créatives, M. El Aâraj a affirmé que le Maroc a toujours été un élément actif dans le système des Nations Unies, en particulier des organisations culturelles internationales qui ont développé de nouvelles approches de développement, intégrant les déterminants culturels des peuples parmi leurs priorités et focalisant sur la protection et le renforcement de la diversité des formes d’expression culturelle, l’encouragement de l’innovation et le soutien de l’émergence d’industries culturelles et créatives dynamiques et ce, en vue de réaliser le développement économique et social inclusif.

El Aâraja noté que ce qui a été réalisé nous appelle à capitaliser sur ces acquis en vue de se hisser vers d’autres niveaux de gestion qui font de la culture un moteur de développement, soulignant que le thème des assisses s’inscrit dans le cadre d’un débat objectif en relation avec les changements survenus dans la gestion de la culture dans le monde et dans notre pays ; lesquels changements sont liés au développement du concept de culture lui-même..

Par ailleurs, le ministre a relevé le dynamisme que connait le champ culturel, en relation notamment avec l’élargissement de la couverture territoriale par les institutions culturelles,le soutien du domaine culturel et artistique, rappelant le soutien apporté par le ministère aux domaines culturels et artistiques et aux associations.

Dans ce sens, M. El Aâraj consacre des recettes au Fonds national de l’action culturelle à ce soutien et œuvre à l’élargissement du réseau des festivals du patrimoine organisés chaque année, dont le nombre est passé de 22 à 31 festivals, dont la plupart bénéficient du Haut Patronage Royal et génèrent des emplois pour plus de 4.500 artistes chaque année.

ElAâraj a rappelé, en outre, l’attention particulière accordée par le ministère au secteur audiovisuel, ainsi qu’au secteur cinématographique marocain, pour qu’ils puissent relever les défis liés à la qualité du contenu, à la compétitivité et au rayonnement international.

Il est à noter que ces premières assises nationales, organisées sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sont le fruit d’un travail préparatoire mené conjointement par le ministère de la Culture et de la Communication et la Fédération des industries culturelles et créatives relevant de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Ces premières assises enregistrent la participation de nombreuses hautes personnalités marocaines, arabes et internationales, comprenant des experts, des acteurs culturels et des économistes qui seront réunis durant deux jours dans des ateliers thématiques pour examiner des questions et des mesures visant à établir, soutenir et renforcer la position des industries culturelles dans le développement économique et social.

 

Partager sur Facebook