Hassan Laenser : Le festival de Marmoucha place le milieu rural au centre de ses préoccupations

Saliha Boujraf:

La troisième édition du Festival d’ImouzzerMarmoucha (Province de Boulemane), organisée sous le thème « Le numérique, clé du développement du milieu rural », a récemment clôturé ses festivités.

Cette édition,qui a été ouverte en présence de plusieurs personnalités, parmi lesquelles M. Mohand Laenser, Président du Conseil de la Région Fès-Meknès, M. Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed El Rherras, Secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, et M. HamouOuheli, Secrétaire d’Etat chargé du Développement rural et des Eaux et Forêts, et les gouverneurs des Provincesde Meknès et Boulemane, a pour objectif de valoriser le patrimoine culturel local et d’en faire un levier de développement.

Hassan Laenser, Directeur du festival, a indiqué que le festival, qui célèbre son troisième anniversaire cette année, constitue désormais un événement incontournable sur la scène culturelle régionale et nationale, affirmant que ce festival ambitionne de promouvoir les potentialités patrimoniales, culturelles et socio-économiques de la commune de Marmoucha,en particulier, et de la Province de Boulemane, en général, et de les mettre au service du développement durable.

Le Directeur du festival a ajouté que cette manifestation culturelle est une occasion précieuse pour mettre en exergue le passé glorieux de cette localitéen matière de lutte patriotique contre le colonialisme et développer une vision du développement local fondée sur le renforcement du patrimoine immatériel dans toutes ses composantes sociales, économiques et historiques, tout en accordant une attention particulière à la dynamisation de la main d’œuvre locale et à de l’activité économique rurale.

Hassan Laenser a souligné, par ailleurs, que la coïncidence de l’organisation de cette troisième édition avec la célébration de la glorieuse Fête de la Jeunesse et du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuplemet l’accent sur la nécessité d’accorder davantage d’attention aux jeunes qui exercent des professions et des métiers libéraux dans le secteur informel, précisant que l’affluence de toutes ces coopératives vers ce festival et d’autres festivals requiert de nous de réfléchir à l’organisation de sessions de formation continues au profit des jeunes en vue du développement de leurs capacités.

D’autre part, M. Hassan Laenser a également évoqué l’importance des thématiqueschoisies pour être débattues en marge des activités du festival, en particulier celles qui traitent des questions relatives à la jeunesse, à la libre initiative, au développement du monde rural et à la valorisation des potentialités locales.

En outre, M. Hassan Laensera noté que le festival de Marmoucha, à travers toutes ses activités économiques, sociales, culturelles et artistiques,couvrent des dimensions étroitement liées au Discours Royal dans lequel Sa Majesté le Roi Mohammed VI a appelé à l’élaboration d’un nouveau modèle de développement qui place le milieu rural au centre de ses préoccupations.

Il est à signaler que cette édition, organisée par l’association « Tous pour le développement de Marmoucha », en partenariat avec le Conseil de la Région Fès-Meknès, la commune d’ImouzzerMarmoucha, le Conseil provincial de Boulemane et le ministère de la Culture et de la Communication, a enregistré la participation de la star de la chanson populaire Najat Aatabou qui a enflammé le public en produisant ses plus belles et célèbreschansons et de l’artiste HatimEdar qui a interprété un bouquet de ses chansons les plus célèbres, ainsi que la présentation de spectaclespar plusieurs troupes de danses d’ahidouss.

Partager sur Facebook