Lors de l’ouverture de la 7ème édition du Festival des arts populaires de l’Oriental à Berkane :El Aâraj souligne que le festival vise à mettre en exergue l’importance et la particularité de notre patrimoine immatériel et à rappeler la nécessité de sa pérennisation

Saliha Boujraf

Le rideau a été levé, vendredi dernier à Berkane, sur la 7ème édition du Festival des arts populaires de l’Oriental qui se tient cette année jusqu’au 1er septembre sous le thème « Les arts populaires de l’Oriental: mémoire, diversité et continuité ».

Organisé par le ministère de la Culture et de la Communication, ce rendez-vous artistique annuel artistique s’inscrit dans le cadre de la dynamique visant la préservation du patrimoine immatériel du Royaume, qui englobe plus particulièrement les arts populaires.

Lors de la première soirée de cette manifestation, des troupes folkloriques ont livré différentes danses traditionnelles et artistiques de l’Oriental et d’autres régions du Royaume, notamment Reggada, Nhari, El allaoui, El mengouchi ou encore Ahidouss.

La cérémonie d’ouverture a été marquée également par l’hommage rendu à l’artiste berkani Miloud Laarif en reconnaissance de ses efforts soutenustout au long de décennies en vue de la préservation du patrimoine artistique oral.

A l’instar des précédentes éditions du festival, des hommages seront rendus, lors de cette 7ème édition, à des pionniers et des figures de l’art et de la culture, en reconnaissance de leur rôle en tant que garants de la continuité des arts populaires et de leur transmission entre les générations et afin d’encourager les artistes de l’art populaire à donner davantage pour une meilleure préservation de cet héritage ancestral.

Dans une allocution lue en son nomà cette occasion, M. Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a affirmé que ce festival, qui a atteint sa 7ème édition et qui a été consacré comme rendez-vous annuel,ambitionne de mettre en exergue l’importance et la particularité de notre patrimoine immatériel et de rappeler l’impératif d’assurer sa durabilité, soulignant la nécessite de jeter davantage de lumière sur les différentes formes de ce patrimoine.

El Aâraj a précisé, dans ce sens, que le ministère a œuvré à l’élaboration d’un projet de loi relative au patrimoine culture qui verra bientôt le jour, qui comprend des mécanismes visant à préserver le patrimoine immatériel et le système des trésors humains vivantset ce, en conformité avec les dispositions de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Par ailleurs, et dans l’allocution lue par le Directeur régional de la Culture, M. MontassirLoukili, le ministre a salué les efforts déployés par les artistes de ces arts populaires en vue de promouvoir le patrimoine artistique populaire.

Organisée en partenariat notamment avec la commune de Berkane et avec le soutien de la Préfecture de Berkane et d’autres partenaires, cette 7ème édition propose un programme culturel et artistique diversifié, à travers des soirées musicales folkloriques, avec la participation d’une trentaine de troupes locales et régionales.

En parallèle des soirées artistiques, le programme prévoit l’organisation d’une conférence sousle thème « Les danses populaires de l’Oriental : enjeux de préservation et mécanismes de standardisation » et ce, avec la participation de professeurs spécialisés dans les arts populaires.

De plus, une exposition de costumes et d’instruments de musique spécifiques à la région est prévue également dans le cadre du programme de ce festival.

Partager sur Facebook